Logo Hebdo des Notes

Abonné



Identifiants perdus ?
roslend

Union Nationale Culture et Bibliothèques Pour Tous
Union Nationale Culture
et Bibliothèques Pour Tous

18 bis rue Violet, 75015 Paris
Tel : 01 58 01 10 20
Fax : 01 58 01 10 21

> Analyses > Bandes Dessinées > Fiction > 15 ans et plus > Les Indes fourbes

Les Indes fourbes

Les Indes fourbes

Les Indes fourbes
Auteurs : AYROLES Alain
Illustrateurs : GUARNIDO Juanjo
Paris : Guy Delcourt Prod., 2019
159p.

ISBN : 978-2-7560-3573-4
34.90 € TTC

Désigné livre du mois dans la revue Novembre 2019

Mise en ligne le 29/10/2019
Torturé par un Alguazil très méfiant et sur ses gardes, Pablo décide de tout dire. Il raconte sa vie depuis son enfance pauvre et douloureuse dont il retient surtout le deuxième commandement de son père : tu ne travailleras point. Depuis toujours il cherche à s’élever, et comme la morale lui est à peu près inconnue c’est de situations scabreuses en échecs malhonnêtes qu’il poursuit sa vie et tente de rouler son prochain. Et l’homme est ambitieux, son Espagne natale ne lui suffit plus ; il est vrai cependant que prendre l’air et le large est probablement salutaire compte tenu de sa situation. Alors, le nouveau monde et son Eldorado lui offriront certainement de nouvelles perspectives. Pablo est imaginatif, il lui faut une grande opération, tellement impensable et impossible à mener, que personne ne soupçonnera qu’un gueux comme lui puisse y avoir pensé.

 

 

Jubilatoire et truculent, l’adaptation de ce roman picaresque est une réussite totale tant au niveau des illustrations que du scénario. Le dessin est chatoyant, soigné, vivant ; il alterne entre les aquarelles animant des paysages époustouflants et le burlesque de notre héro ; avec la même touche de pinceau dans une continuité étonnante. Tout dans le dessin est réussi, les visages et leurs expressions, le paysages, les décors, soignés et respectueux de l’époque ; une alternance de plans larges et de gros plans, permet de mesurer la virtuosité de Guarnido. Le scénario est remarquable de drôlerie et de vie avec un suspens qui nous emmène jusqu’à la dernière page. Prologue incompréhensible et épilogue sous forme de deus ex machina viennent débuter et conclure une bande dessinée qui fera date. L’humour et la surprise sont les caractéristiques principales d’un scénario qui étonne et surprend au fil des chapitres. Il faut ajouter à cela un respect de l’esprit du roman picaresque avec le maintien des chapitres et de leur présentation. Rassembler les auteurs de De cape et de crocs et de Blacksad sous la même affiche était, il est vrai, en soi une idée de génie ; ils sont à la hauteur du rendez-vous. La touche finale revient à l’édition, soignée, grand format, il fallait, elle aussi, qu’elle soit à la hauteur de la réalisation. (E.B. et Y.H.)