Logo Hebdo des Notes

Abonné



Identifiants perdus ?
phobie

Union Nationale Culture et Bibliothèques Pour Tous
Union Nationale Culture
et Bibliothèques Pour Tous

18 bis rue Violet, 75015 Paris
Tel : 01 58 01 10 20
Fax : 01 58 01 10 21

> Analyses > Adultes > Fiction > Romans étrangers > Girl

Girl

Girl

Girl
Auteurs : O'BRIEN Edna
Trad. de l' anglais par Aude de Saint Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat.
Paris : Sabine Wespieser, 2019
243p. Collection : Littérature

ISBN : 978-2-84805-330-1
21.00 € TTC

Désigné livre du mois dans la revue Septembre 2019

Mise en ligne le 25/06/2019

Inspiré par l’actualité dramatique de 2014, le roman a pour héroïne, Maryam, une jeune nigériane chrétienne enlevée par des djihadistes de Boko Haram. Le groupe de lycéennes est emmené  jusque dans l’épaisseur de la jungle. Elles sont séquestrées, réduites en esclavage, violées et, à la moindre rébellion, torturées ou tuées. Affublées d’un uniforme, « telles des nonnes endeuillées », elles sont réduites au silence, doivent abdiquer leur foi et apprendre par coeur les sourates dans une vie quotidienne faite de cruauté et de dur labeur. Maryam se voit mariée avec un guerrier, lui-même engagé dans « la Secte » pour sauver sa mère de la faim. Elle ne l’aime pas mais il est doux et pitoyable. Enceinte, elle accouche d’une petite Babby avec laquelle elle parvient à s’enfuir lors d’un bombardement. Alors qu'elle est tenaillée par la faim et la soif, la route du retour au bercail est longue, semée d’embûches et de désillusions… Maryam, pourtant courageuse, parviendra-t-elle à se reconstruire ?  


La célèbre romancière irlandaise a une oeuvre très importante à son actif et, une fois encore, riche de sa propre expérience, elle semble s’incarner dans une figure féminine en lutte pour sa survie et sa liberté. 

Ainsi par un acte d’imagination remarquable donne-t-elle la parole à Maryam, cette toute jeune victime. Elle lui permet, en y mêlant son passé heureux, ses rêves et ses cauchemars, de témoigner de son calvaire où l’humanité le dispute à la barbarie, le courage à la lâcheté dans une peur et un désarroi omniprésents. Cette histoire tragique de femmes bafouées, de mères magnifiques, acharnées à sauver leurs enfants, s’inscrit dans le contexte de l’Afrique, superbement évoquée, avec la solitude brûlante du désert, les croyances surnaturelles, l’intensité des faits. L’écriture tendue, haletante, imagée, la couleur des descriptions, la finesse des portraits, tout rend compte, grâce à l’immense talent d’Edna O’Brien, de la violence exacerbée de certaines scènes où se débattent les personnages de cette terrible comédie humaine. Et pourtant que d’éclairs de tendresse, de beauté et d’espoir dans toute cette noirceur… Magistral ! (D.D, M.Bo. et C.G.)