Logo Hebdo des Notes

Abonné



Identifiants perdus ?
shots

Union Nationale Culture et Bibliothèques Pour Tous
Union Nationale Culture
et Bibliothèques Pour Tous

18 bis rue Violet, 75015 Paris
Tel : 01 58 01 10 20
Fax : 01 58 01 10 21

> Analyses > Bandes Dessinées > Fiction > 15 ans et plus > Le cosmos est mon campement (La horde du contrevent ; 1)

Le cosmos est mon campement (La horde du contrevent ; 1)

Le cosmos est mon campement (La horde du contrevent ; 1)

Le cosmos est mon campement (La horde du contrevent ; 1)
Auteurs : HENNINOT Éric
Paris : Guy Delcourt Prod., 2017
79p. Collection : Néopolis

ISBN : 978-2-7560-6726-1
16.95 € TTC

Désigné livre du mois dans la revue Décembre 2017

Mise en ligne le 17/10/2017
Cela fait huit cents ans que cela dure. La prochaine horde sera la trente-cinquième, certainement la dernière grâce à l’expérience acquise par les précédentes. Sa mission, toujours la même, remonter le vent jusqu’à sa source, l’extrême-amont, et permettre ainsi l’espoir de changer le cours du vent. Cette nouvelle horde est surentraînée, il s’agit probablement de la plus aboutie. Son départ est planifié pour la prochaine baisse d’intensité de ce vent incessant. C’est alors le départ des dix-neuf enfants préparés pour le vaincre. Dès que l’accalmie survient, ils se jettent sur la route avec à leur tête Golgoth le traceur, vrai leader de ces hordiers. Vingt-sept ans plus tard la horde est plus expérimentée, plus soudée, plus solide. Elle doit se préparer à une terrible épreuve, celle de la vague ; une déferlante de vent qui balaye tout sur son passage et qui a été fatale à bien d’autres hordes avant celle-ci. Et ce sont les premiers morts, puis les premières fêlures de cette indispensable osmose, de cette unité vitale qui permet aux hordiers, tou- jours, de combattre et vaincre ce vent maudit. La force et la diversité des caractères de chacun sont autant un atout qu’un objet de lutte permanent pour conserver l’unité. Juste avant l’apparition de la vague, la horde intègre une nouvelle venue. Elle doit passer cette épreuve pour espérer intégrer le groupe.

Le scénario de Damasio se prêtait pourtant difficilement à une mise en image de ce monde fantastique et si particulier dont le vent est le héros principal. L’histoire est à la hauteur du best-seller de l’auteur, tout en progression et en intensité. Servi par un dessin très réaliste l’ouvrage est superbe ; la beauté des paysages souligne la réussite des personnages et leurs diverses singularités. Il nous est proposé tant dans le scénario que dans les dessins, des réalisations en permanence à la frontière du réel ; un vent omniprésent sur une planète imaginaire, des personnages très humains qui possèdent tous des pouvoirs particuliers voire surnaturels. Henninot nous montre, nous fait sentir le vent, élément central de l’histoire, nous permet de l’entendre au travers d’un dessin qui magnifie la beauté des paysages et des personnages. Le trait est fin, précis, soutenu par des couleurs tout en camaïeu et dont la dominante change presque à chaque page. Pour finir, la nécessaire osmose de la horde et ses difficultés à durer augmentent la richesse de l’analyse psychologique et en font un ouvrage complet et une très belle réussite. Le roman était un chef d’oeuvre, ce premier tome laisse bien augurer de la réussite de cette adaptation BD si les tomes suivants sont de la même qualité. (E.B. et V.L.)